Miellerie

Miellerie de Tougouzagué

Pour Sita Ginko, professeur régulier à l’université de Ouagadougou, une bonne valorisation des ”produits de la ruche” d’une part, et de l’action pollinisatrice d’autre part, permet concrètement de réduire la pauvreté des populations de plusieurs manières. Cela, aux plans de la création de revenus monétaires, de la valeur alimentaire et/ou thérapeutique des produits de l’abeille, de l’accroissement de la production végétale et/ou de la préservation de la biodiversité végétale par l’action pollinisatrice de l’abeille.

L’association ZOODO souhaite développer des activités génératrices de revenus. Dans ce contexte, les apiculteurs de la région ont déjà livré plus de 300 kg de miel qui ont été conditionnés et  rapidement vendus par le comité de femmes. Ce premier “test de marché” montre qu’il existe une demande locale importante, aussi bien pour le miel que pour les bougies à base de cire d’abeille. Il serait important de traiter les récoltes dans des conditions d’hygiène irréprochable afin de pouvoir les commercialiser.

En 2016, la miellerie de Tougouzagué, financée par Nouvelle Planète est opérationnelle. Paspanga a contribué à l’achat de ruches et de matériel apicole.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*